Entretien PAC : Quelles méthodes appliquer ?

Qu’il s’agisse d’effectuer des vérifications de PAC, du nettoyage, et éventuellement des remplacements d’accessoires, il faut de l’organisation. L’achat d’ne pompe à chaleur, quel que soit son modèle, constitue un investissement important. Le minimum des initiatives à prendre est donc de l’entretenir régulièrement pour la maintenir fonctionnelle le plus longtemps possible. Pour bien s’y prendre, il convient de se référer à un comparatif des différents types de pompes à chaleur . La base est d’agir tel que le mécanisme de l’appareil l’exige, c’est-à-dire prêter attention à chaque élément qui le compose. Comment alors s’y prendre ?

Prêter attention au module externe de la PAC

Le point commun entre toutes les pompes à chaleur réside dans l’existence d’une unité extérieure et d’une unité intérieure. Par ailleurs, les mesures à prendre pour la structure pompe à chaleur air-air diffèrent de celles à appliquer sur une PAC air-eau, et il en est de même pour les autres types de thermopompe. Quoi qu’il en soit, la part de l’utilisateur dans la maintenance doit se limiter au module externe, à moins qu’il possède de notions approfondies sur les composants internes.

Comment bien s’y prendre ? Il faut faire en sorte que la pompe à chaleur soit maintenue propre. S’il s’agit d’une PAC aérothermique, on doit veiller à ce que l’air puisse circuler sans problème. La personne qui nettoie pourra s’aider d’un petit aspirateur manuel pour se débarrasser des poussières, des feuilles et autres détritus qui se déposent sur le module externe. En hiver, il faut penser à dégivrer cette partie de l’appareil dans le cas où celui-ci n’est pas équipé d’un dégivreur intégré ou d’un élément de protection.

Vérifier visuellement les unités intérieures d’une PAC

Toucher aux composants internes d’une pompe à chaleur est une tâche délicate. Il vaut mieux confier cela à un professionnel. Ce qu’un utilisateur a à faire est de jeter un coup d’œil, notamment, à la quantité de liquide dans le circuit de chauffage central. À savoir qu’une insuffisance d’eau dans cette partie provoque un problème de pression au niveau du compresseur.

Il est possible de vérifier de temps en temps les branchements électriques. Une pompe à chaleur comprend un disjoncteur, des fusibles et autres composants susceptibles d’engendrer une panne en cas de mauvais contact entre l’un d’eux.

Contacter un spécialiste de la maintenance de PAC

Laisser l’entretien d’une pompe à chaleur aux soins d’un professionnel est la solution la plus sûre pour garder la performance de l’appareil. Cette option permet également de tirer profit d’un contrat de maintenance annuel. Le plus important dans l’entretien par un expert est la possibilité de remplacer à une période ponctuelle le fluide frigorigène. Si la PAC comporte du liquide frigorigène de plus de 2 kilos, celui-ci doit être changé une fois chaque année. Cette opération coûte normalement jusqu’à 400 € par kilo, mais en établissant un contrat, il est possible de négocier une prestation à 150 €. L’entretien d’une PAC fourni par un spécialiste s’accompagne généralement d’un contrôle annuel et d’un service de réparation si des dysfonctionnements se présentent.

Les commentaires sont fermés